bateau_feu.jpgLes mauvaises nouvelles continuent de s'accumuler pour le projet Cœur d'agglomération qui semble désormais bien malade. Alors que sa voilure avait d'ores et déjà été réduite, l'investisseur Financière Duval a décidé de se retirer de l'opération. La raison évoquée, relayée dans la Voix du Nord, n'est pas des plus surprenante. Le directeur associé de Financière Duval, Jean Gadenne, explique ainsi qu'ils avaient :

conscience, en 2011, que le tissu du centre de Dunkerque était un vrai enjeu et une vraie difficulté pour rééquilibrer les forces commerciales. Mais c’est devenu mission impossible quand nous avons pris connaissance du projet du Grand Nord. Sans la capacité d’identifier une locomotive alimentaire pour le Cœur d’agglo, nous n’avions plus de certitude pour le projet dans son ensemble.

En outre, il semblerait que Financière Duval n'aurait pas été averti lors de son engagement pour Cœur d'agglo de l'existence du projet dans la zone du Noort Gracht qui, pourtant, n'est pas sans impact (négatif) sur l'équilibre commercial de l'agglomération.

Dans ces conditions, comment Cœur d'agglo peut-il espérer se concrétiser ? Ville Envie pourrait succéder à Financière Duval, qui avait lui-même succédé à Multi Development. Au Carré Théâtre, l'objectif ne serait plus que de commercialiser 4 000m² situés au rez-de-chaussée de trois immeubles à construire qui offriraient quant à eux 280 logements. Un espace "culture" pourrait également voir le jour et une possibilité de proposer 2 000m² de surfaces commerciales supplémentaires est envisagée en s'appuyant sur le bâtiment de France Telecom. Rappelons que le projet initial parlait de 12 000m² de surfaces commerciales.
Du côté du secteur Gare-Marine, le silence radio règne toujours. Les 20 000m² de commerces et 800 logements un temps évoqués ne semblent plus d'actualité. Bref, de 32 000m² de nouvelles surfaces commerciales accompagnées de divers aménagements dans les secteurs Carré Théâtre et Gare-Marine notamment, le projet Cœur d'agglo semble passer à 4 000m² ! Pendant ce temps, la zone du Grand Nord et ses 29 000m² de surfaces commerciales (au lieu des 34 000m² prévus initialement, suite à la décision de la CNAC) semblent toujours envisagés.

Il apparaît urgent d'enfin opter pour une vraie stratégie commerciale pour la ville et l'agglomération. Le Grand Nord est un projet qui n'est pas sans poser question. Développer la périphérie à l'heure actuelle n'est guère pertinent. Il serait préférable de se recentrer réellement sur le projet Cœur d'agglo et de le renforcer en prévoyant de réelles évolutions, tant dans les transports que dans la façon dont la ville est pensée ; ce sur quoi je ne manquerai pas de revenir ici.